On est un, et puis trois,
parfois 12, quelques fois 50
dans des écoles, des musées ou dans la rue.
On cherche, on déconstruit, on assemble, on s’étonne.
On propose des ateliers le jour, le mercredi, et parfois même la nuit.
Voici des traces, des liens, des points de départ, des envies...

 


 



retour